Blog

Retour aux articles

Enhanced Ecommerce : Découverte de la fonctionnalité

Partager

961

Enhanced Ecommerce : Découverte de la fonctionnalité

Vous l’avez sans doute vu dans votre volet administration, la fonctionnalité du Ecommerce Amélioré (Enhanced Ecommerce en Anglais) est activable dans « Paramètres de Ecommerce » de votre vue. On clique sur le joli bouton « activé », on définit les étapes du checkout et en route vers de nouveaux rapports ? Si seulement…. Calme ta fougue jeune franfrelin.

 

Contrairement à la vision transactionnelle du e-commerce classique, le Ecommerce Amélioré propose une vision orientée vers le comportement d’achat des utilisateurs. En le mettant en place, vous obtenez une vraie mine d’informations sur les différentes étapes à franchir avant l’achat, la performance de vos articles et de vos listes de produits.

 

Alors qu’est ce qui change ? Où consulter les nouvelles données ? Voici une première découverte du Ecommerce Amélioré. (PS : pour l’implémentation technique, nous travaillons sur un guide qui sera bientôt disponible sur notre site)

Le changement, c’est maintenant ! (N’y voyez aucun message politique 😉).

 

1 – Les temps forts de l’achat matérialisés !

Le but de cette mise en place est de vous apprendre à mieux comprendre le comportement de vos utilisateurs dans l’ensemble du parcours d’achat. Il donne naissance à deux nouveaux rapports dans votre section Ecommerce de Google Analytics :

 

A. Le comportement d’achat

Qu’importe la méthode utilisée (GTM ou en dur sur votre site), les trackeurs du Ecommerce Amélioré vont vous permettre de flaguer vos utilisateurs :

  • Dès leur arrivée sur le site
  • Dès qu’ils auront accédés à une page « produit » ou son détail
  • Dès qu’ils auront ajoutés un produit au panier
  • Dès qu’ils seront rentrés dans le processus de checkout
  • Dès qu’ils auront achetés sur votre site.

Ce qui vient alimenter le rapport suivant :

 

 

 

La première partie de ce rapport vous permet de visualiser les étapes les plus douloureuses et de comprendre le taux d’entrée à chaque étape mais aussi les abandons.

 

Le tableau, lui, permet de visualiser les statistiques en fonction d’une dimension choisie. Sur le screen, vous avez le « type d’utilisateur » mais vous pourriez très bien avoir ce même tableau avec les catégories d’appareil.

 

 

Gardez bien à l’esprit également que le Ecommerce amélioré est un outil puissant de segmentation. Si vous souhaitez étudier la population qui a abandonné votre panier, il vous suffit de cliquer sur la section « Abandon du panier » pour créer un segment et l’appliquer sur les vues de votre choix.

 

 

B.  Le comportement lors du processus d’achat (checkout)

 

Le premier rapport vous aide à comprendre le processus général d’achat de vos visiteurs. Celui-ci se focalise uniquement sur les étapes de checkout, c’est-à-dire de toutes les étapes qui séparent la page « panier » de la page de « confirmation d’achat ».

 

Cet article vous est présenté par Digitaleez, agence web analytics. Pour en savoir plus sur nos prestations, cliquez ici

 

« Oui, mais moi j’ai un checkout Onepage, c’est-à-dire sur une seule URL ». Bien sûr Claude, mais même si l’url ne change pas, il est possible de définir des étapes avec des trackeurs du Enhanced Ecommerce. (Sauf rares exceptions, le balisage est possible).

 

Il est temps de voir ce qui freine vos clients alors qu’ils ont déjà trouvés le produit de leur rêve !

 

 

Pas de suspens : même présentation et même faculté de segmentation.

 

On y rajoute également la possibilité de faire apparaître « le choix des utilisateurs ». L’exemple le plus criant étant l’étape de paiement avec les différentes manières de régler sa commande (carte, chèque, paypal …).

 

Cela vous permet de voir les options les plus utilisées par vos utilisateurs et en tirer des conclusions. Elles peuvent être appliqués sur toutes les étapes du checkout (ex : login ou mode de livraison. Une fois configuré, vous obtenez les informations suivantes :

 

 

Ps : le (not set) que vous voyez là sont les personnes qui n’ont pas renseignés de moyen de paiement. « Pourquoi ? »-  Claude. Eh bien parce qu’ils ont décidé d’abandonner. 😊

 

2 – La performance des produits

A priori, quand on rentre pour la première fois dans ce rapport, on se dit que rien n’a changé ou presque… Et c’est le « ou presque » » que nous allons découvrir.

 

 

Sur ce tableau vous obtenez la vision transactionnelle. On vous offre la possibilité de consulter ces statistiques par « Marque du produit » (nouvelle dimension du E-commerce amélioré) et dans le tableau on vous rajoute le « montant de remboursement » et deux nouvelles colonnes :

  • Le ratio panier / détails (nombre de fois où l’article a été ajouté au panier divisé par le nombre de fois où la page produit a été consultée).
  • Le ratio achat / détails (nombre de fois où l’article a été acheté divisé par le nombre de fois où la page produit a été consultée).

Mais d’où sortent ces nouveaux indicateurs et comment sont-ils collectés ? Superbe question Claude.

 

Toutes les informations qui concernent un produit sont stockées dans ce qu’on appelle un « productArray ». Il est transporté d’étape en étape et permet de regarder la continuité du parcours d’achat via un produit ou l’une de ses dimensions (code produit (SKU), catégorie, marque).

 

C’est ici que le rapport de performance des produits s’améliore par rapport au Ecommerce classique. En haut à gauche de votre écran (sous explorateur) vous avez la possibilité de choisir « Comportement d’achat » et d’obtenir le tableau suivant :

 

 

Le productArray (petit caddy avec toutes vos informations produit) se déplace d’étape en étape et se déclenche lorsqu’un utilisateur :

  • Voit le produit dans une liste de produit (ex : « Nos meilleures ventes » ou encore « Les gens aiment aussi »)
  • Arrive sur le détail d’un produit (fiche produit ou pop-up)
  • Ajoute ce produit à son panier
  • Supprime ce produit de son panier
  • L’introduit dans un processus de checkout
  • Achète ce produit

J’imagine que vous avez déjà réalisé à quel point cela peut être utile à vos équipes du merchandising qui s’époumonent à placer les bons produits aux bons endroits afin d’augmenter la visibilité et la conversion.

En étudiant ces statistiques vous pourrez ainsi trouver des étapes plus douloureuses et cela en fonction du produit concerné. JUST BRILLIANT 🤩 !

 

ATTENTION : Pour que ce rapport soit propre, il faut avoir un SKU commun sur l’intégralité du processus d’achat.

 

3 – Les actions marketing enfin mesurées.

Nous l’avons vu tout à l’heure, à chaque fois qu’un produit est vu par un de vos utilisateurs, une impression remonte dans GA, consultable par produit ou par une de ses dimensions (code, marque, catégorie…).

 

Ce qui vous permet de mesurer la performance des listes produits de votre site mais Également ÉGALEMENT des produits qui composent cette liste !

 

 

Ce rapport, vous permet en fonction de la dimension que vous choisissez (nom de la liste, position dans la liste, le produit et son code) de comprendre :

  • Le nombre d’apparition
  • Le nombre de clic
  • Le ratio nombre de clics vs apparition
  • La participation dans l’ajout au panier/ présent dans un processus de checkout
  • Le nombre d’achat qui provienne de la liste

Est-ce que c’est la que je vais pouvoir voir si mes utilisateurs cliquent sur autres choses que les 3 premiers produits de ma liste « les gens aiment aussi » ? Tout à fait Claude

En cliquant sur la liste « les gens aiment aussi », tu pourras voir toutes les positions qui ont été cliquées, celles qui ont amené un achat ou encore le best-seller de ta liste !

 

Conclusion 

 

Le ecommerce amélioré vous fait basculer dans une autre dimension en termes de connaissance de votre site Ecommerce. Il recrée toute la logique de comportement d’achat là où le Ecommerce classique n’apportait que la vision transactionnelle.

 

Vous pouvez comprendre les points de blocages, recouper une tonne d’information et segmenter votre audience en multitudes de profils.

 

Mais qui dit beaucoup de données bien rangées dit « vrai projet d’implémentation ». Le Ecommerce amélioré est une installation chronophage qui nécessite beaucoup d’ajustements. Il faut avoir les ressources de temps et de connaissances nécessaires (dev et webanalyst). Mais ça vaut le coup, vous ne trouvez pas ?

 

Merci pour ton temps cher lecteur