Blog

Retour aux articles

Le jeu des variables GTM

Partager

2560

Le jeu des variables GTM

Au même titre qu’il n’y a pas de fumée sans feu, il n’y a pas de Google Tag Manager sans variables. Alors qu’est-ce qu’une variable (au sens GTM du terme bien entendu) ?

Google : « une variable est un espace réservé nommé pour une valeur qui change, comme un nom de produit, un prix ou une date. »

Une définition avec des mots simples mais qui mérite que l’on approfondisse le sujet. Alors aujourd’hui, on vous explique les 2 grandes familles de variables présentes dans GTM et leur utilité.

ATTENTION : Les exemples cités ci-dessous ne sont en rien des guides d’implémentations. Ce qui marche pour un site ne marche pas forcement pour celui du voisin. Soyez donc prudent !

 

Dans la famille des variables, je voudrais les « builtin » (variables intégrées)

Google, comme dans tous ces outils, a déjà fait une partie du travail pour vous et avant même que vous ne soyez rentré dans votre GTM, vous avez déjà des variables à disposition (Ce n’est pas St Yorre mais ça commence fort).

Ces premières variables vous permettent de comprendre l’ensemble des caractéristiques d’une action sur votre site. L’exemple le plus classique, un utilisateur change de page, la variable « Page URL » va changer et prendre la valeur de la nouvelle URL.

Par défaut, voici les variables mises à votre disposition lors de la création de votre compte :

Builtin variables - Begining

« Ce n’est pas énorme… » – Régis, déçu
« Pas de panique, il y en a d’autres ! »

Mais vous pouvez en rajouter en cliquant sur « configurer » et en piochant dans la bibliothèque de variables fournies par Google. Pour obtenir la liste complète des variables intégrées et leurs explications, cliquez ici.

List variables intégrées

Selon moi, les variables intégrées ont pour vocation majeure d’identifier les actions réalisées sur votre site et de vous aider à créer les déclencheurs de vos balises.

Prenons un exemple : J’aimerais identifier le nombre de click sur ‘contact’ sur mon site Digitaleez. En activant mon débug mode de GTM, je m’aperçois que la variable intégrée « Click Text » me fait remonter l’élément cliqué (ici : CONTACT).

contact - digitaleez
La variable intégrée « click Text » me permet de différencier ce click sur « contact », des autres clicks.
J’utilise donc cette variable pour créer mon déclencheur et demander à GTM de m’envoyer un événement chaque fois qu’un clic à pour « click text » la valeur : CONTACT

Déclencheur : Prenez le temps d’étudier toutes ces variables et de voir celles qui peuvent vous aider à tracker une information ou un comportement important. Si vous ne la trouvez pas, il faudra passer par une variable personnalisée.

contact déclencheur

 

Dans la famille des variables, je voudrais les « personnalisées »

Vous avez l’habitude qu’on vous le dise pour GA mais il en est de même pour GTM. La force de ce produit Google réside encore une fois dans la personnalisation.

Les builtins variables sont prédéfinis pour le plus grand nombre mais là où vous pouvez faire la différence, c’est sur les variables personnalisées.

personnalisation nouvelle

Vous avez accès à une large variété de types de nouvelles variables qui vont vous permettre d’extraire de votre site un grand nombre d’information. Cliquez sur « nouvelle » :

types de variables perso

Depuis peu, vous avez, grâce à la communauté GTM, la possibilité d’importer des variables créées par d’autres utilisateurs chevronnés (ou pas… faites attention !).
A mon sens, ces variables ont vocation à enrichir vos tags de vos différents outils / prestataires avec de la donnée plus fine.
Ici, nous vous parlerons du type le plus connu : Variable de couche de donnée (DataLayer).

Exemple : Nous souhaitons faire remonter le chiffre d’affaires associé à chacune des ventes provenant de vos campagnes Bing Ads.
Pour obtenir cette information, vous allez devoir récupérer la variable qui fait remonter, sur votre page de confirmation, le montant total de la transaction de l’internaute.
Si vous avez mis en place le ecommerce standard sur GA, les données Ecommerce sont agencées de la manière suivante :

datalayer ecommerce standard

Il vous faut donc extirper la variable qui contient cette information. Ici : « transactionTotal »
Vous allez donc créer la variable de dataLayer personnalisée suivante :

variable transaction total

Traduction : « Ok GTM, à chaque fois que tu vois dans un dataLayer une variable « transactionTotal », tu me fais remonter la valeur, capiche ? »

A chaque fois qu’elle sera disponible (et elle ne devrait être disponible que sur la page de confirmation de commande, sinon vous avez un problème), elle fera remonter le CA d’une commande effectuée.

Maintenant qu’elle est disponible et lisible par Google Tag Manager vous pouvez la réutiliser dans les tags de vos prestataires. Dans notre exemple, le tag de conversion Bing Ads :

Bing Ads - Transaction Total
Le chiffre d’affaires prendra la VALEUR de la variable ‘transactionTotal’ ! YEAH !

Conclusion

Les variables sont précieuses dans GTM. Elles vous permettent d’identifier les interactions spécifiques mais également de collecter de l’information personnalisée. Qu’elles vous servent pour vos déclencheurs ou pour collecter de l’information supplémentaire, paramétrez-les avec soin et vous optimiserez rapidement votre collecte !

Merci pour ton attention jeune lecteur



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur