Blog

Retour aux articles

Les formulaires : 3 étapes pour assurer son tracking

Partager

643

Les formulaires : 3 étapes pour assurer son tracking

Nous allons aborder le sujet des formulaires qui permettent à vos utilisateurs de rentrer directement en contact avec vos équipes. Selon le but que remplit votre site internet, il est plus ou moins important. 

Pour certains, comme vous les Ecommerçants, il s’agit d’une micro-conversion alors que pour d’autres, comme vous les assurances et les mutuelles, il peut être le graal ultime (ex : une demande de devis). 

Une image contenant capture d’écran

Description générée automatiquement

Qu’importe, nous sommes tous d’accord pour dire qu’un utilisateur qui vous contacte en renseignant ses coordonnées est un utilisateur précieux concerné/intéressé par ce que vous avez à lui offrir. 

Il est donc important de dédier du temps au tracking de cette fonctionnalité. Trois étapes majeures pour tracker cette belle plante (ça sort de nulle part mais allons-y !) 

 

La mise en pot : Votre formulaire fait partie d’un tout

Avant de commencer le tracking du formulaire lui-même, il est important de se rappeler qu’il est intégré à un ensemble (un cercle est un carré ; un carré est un cercle – Arielle)

Une image contenant alimentation, table, gâteau, petit

Description générée automatiquement

En fonction (comme dit plus haut) de l’importance du formulaire, vous avez élaboré une stratégie pour qu’il soit rempli le plus possible. Il faut donc être en capacité de savoir comment vos utilisateurs arrivent sur ce formulaire ! 

Provenance et parcours : 

Identifier la provenance de vos utilisateurs est primordial pour savoir à qui vous vous adressez et surtout qui est sujet à ce type d’action. Que vos formulaires soient sur vos landings pages, ou sur d’autres pages de votre site : ça n’a pas d’importance. Vous devez savoir d’où ils viennent ! Pour obtenir cette réponse, il faudra être fin dans la manière de tracker toute votre acquisition

Et ce n’est la qu’une partie de la réponse. Il faut maintenant déterminer les parcours qui y mènent. Mais si !! vous savez les différents CTA que vous mettez sur vos articles (comme celui-ci d’ailleurs 😊), les bannières sur votre Homepage ou encore la disponibilité permanente dans le Header ! Le tracking de ces éléments vous permettra d’analyser les chemins les plus propices à la conversion du formulaire !

Votre formulaire est peut-être canon, mais si personne ne le trouve ou que vous le poussez aux mauvais profils, il ne servira à rien !

 

La taille : le travail (au corps) du formulaire

Au cours d’une longue réflexion stratégique, vous avez statué sur un type de formulaire avec ses étapes (ou non) et l’information collectée (email, statut, …). Vous cherchez donc maintenant à savoir s’il est performant.  

Une image contenant arbre, fruit, fleur, oiseau

Description générée automatiquement

Zoom sur le tracking du formulaire lui-même. 

 

Le bourgeon : l’indicateur fiable

Il s’agit d’avoir une pointeuse fiable du nombre de formulaires envoyés. Trop souvent nous avons vu des analystes en herbe se faire piéger parce qu’ils croyaient être un indicateur d’envoi alors qu’il ne s’agissait que du nombre de clics sur « Envoyer ». 

« Et alors c’est la même chose, non ? – Régis » Eh bien non, si votre formulaire réclame des informations sans lesquelles il ne sera pas envoyé (ex : adresse email correcte), vous vous reposés sur un indicateur dopé (quel scandale !).

Ne collectez QUE les formulaires REELLEMENT envoyés. 

 

Les pétales : Les 2-3 « must have »

On parle ici de personnalisation et de contextualisation de votre donnée. Vous demandez des informations à vos utilisateurs :  Collectez-les ! (ATTENTION : On l’a dit et on le redit PAS DE DONNEE NOMINATIVE dans analytics).

Exemple : Dans votre formulaire de demande de devis, vous demandez à votre utilisateur de s’identifier en tant que « particulier » ou « professionnel ». Faites-le remonter dans vos data. Vous pourrez savoir que sur vos 10 formulaires remplis et envoyés, 8 viennent de particuliers et 2 de professionnels. 

Plus encore, s’il s’agit d’une demande de devis ou d’un formulaire qui dans votre organisation génère un ID (ex : DEV3529), récupérez-le pour pouvoir comparer à votre BO mais également comprendre qui a converti jusqu’au bout (VENTE après devis).

 

La tige : la modélisation

Maintenant que vous avez l’indicateur fiable et récupéré de l’information sur votre audience, il vous faut modéliser la route de votre utilisateur et les étapes qu’il franchit. 

Que vous en ayez deux ou seize (ok, c’est un peu beaucoup), vous devez les matérialiser dans votre plateforme analytics. En les traçant, vous pourrez définir les étapes qui sont les plus pénibles pour vos utilisateurs. 

Vous pourrez également calculer le taux de succès de votre formulaire. Attention, il ne s’agit pas du taux de conversion (sessions avec envoi de formulaire / session totales) mais du calcul suivant : 

Sessions avec envoi de formulaire / Sessions qui sont arrivés sur la première étape du formulaire. 

Ce taux permet de mesurer l’efficacité de votre formulaire lui-même. 

L’arrosage régulier : L’optimisation continue

L’implémentation technique est terminée. Vous venez de collecter vos 3 premiers mois de données. Il est temps d’optimiser.

Une image contenant extérieur, assis, table, avant

Description générée automatiquement

Il s’agit de répondre à la question : Ai-je atteint mes objectifs ? 

Oui : Congratulations (comme disent les Américains). Il est important d’enquêter afin de distinguer les « best practices ». 

Non : Vous avez encore plus envie de fouiller pour comprendre ce qui bloque. Il s’agit d’apporter des éléments de contexte à vos données pour comprendre si le problème vient de l’audience, du parcours, du formulaire lui-même ou d’autres dimensions (ex : FAIL total en navigation MOBILE). 

Maintenant que vous avez des indicateurs fiables et personnalisés, ils doivent servir à l’optimisation continue. 

Commencez par faire remonter ces données dans vos tableaux de bord pour avoir un œil sur ces indicateurs dans le temps (continuity is the key). 

Et dès que vous le jugerez nécessaire, plongez dans le détail des données pour comprendre le comportement de vos utilisateurs sur cette fonctionnalité. Vous remonterez certaines pistes d’optimisation. 

A chaque modification apportée, pensez au tracking de celle-ci (ex : ABTEST tracker la version A et B ; Changements d’audience = annotation). C’est ce traking qui vous permettra de répondre quelques temps plus tard si elle a été efficace et bien perçue ou non ! 

 

Conclusion & Takeways

Le formulaire est une conversion plus ou moins importante de votre site. Il est important de la tracker correctement et de ne pas oublier le contexte dans laquelle elle s’inscrit. C’est en définissant des indicateurs fiables et personnalisés que vous allez trouver des réponses à vos questions et pouvoir optimiser / maximiser les envois ! 

Merci pour ton attention jeune lecteur



Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez notre actualité et plus de contenus sur l’expérience utilisateur.  😉


Auteur